Transport du corps défunt avant et après mise en bière

Transport du corps avant mise en bière

Le transport avant mise en bière signifie que le corps de la personne défunte est transféré d’un lieu vers un autre sans avoir été placé dans un cercueil. Il doit être organisé de manière à ce que le corps soit arrivé à destination au plus tard 48 heures après l’heure du décès.

Le transfert avant mise en bière se fait généralement d’un domicile ou d’une maison de retraite vers une chambre funéraire, lieu adapté pour la conservation du corps de défunts et leur présentation à la famille. A l’inverse le transfert avant mise en bière peut aussi permettre le retour du défunt à son domicile jusqu’au jour des obsèques.

Avant de prévoir un transfert avant mise en bière, il faut qu’un médecin ait constaté le décès et délivré le certificat de décès. Vous devez fermer porte et fenêtre, éteindre le chauffage dans la pièce où repose le corps. Vous pouvez également préparer les vêtements pour que la toilette mortuaire et l’habillage soient réalisés à la chambre funéraire.

Lorsque ce sont les proches du défunt qui demandent le transport avant mise en bière, c’est à eux d’en supporter le coût. Lorsque ce transport est demandé par un établissement public ou privé (maison de retraite, clinique, officier de police) il est pris en charge par : soit par les proches soit par l’établissement demandeur, en fonction des règles établies par celui ci.

Sachez que confier le transfert du corps à une entreprise de pompes funèbres ne vous oblige pas à organiser la totalité des obsèques avec cette même entreprise.

Transport après mise en bière, transport en France

Si le décès a lieu loin du lieu d’inhumation ou de crémation, nous faisons les démarches administratives requises auprès des administrations (mairie, service des cimetières, Préfecture de police …) fournissons tous les produits (dont le cercueil) et prestations (démarches administratives, corbillard avec chauffeur, …) nécessaires, que ce soit pour partir, soit pour arriver.

Pour un départ hors de la commune, nous nous chargeons entre autre de convoquer un officier de police pour la pose des scellés sur le cercueil à l’heure du départ. Depuis février 2015, la présence de la police n’est requise que lorsque qu’aucun proche du défunt n’est présent au moment de la fermeture du cercueil. Cette présence policière donne lieu à une vacation, dont le montant varie selon la commune concernée.  Contrairement aux idées reçues, il n’est jamais perçu de vacation de police pour la traversée de chaque département. Une seule vacation de police est perçue par la commune du départ, pour une inhumation s’il n’y a pas de proches présents au moment la fermeture du cercueil, et systématiquement s’il s’agit d’une crémation.

Lorsque nous nous occupons d’un corps à son arrivée, nous proposons un séjour dans une chambre funéraire avec ou sans cercueil le temps d’organiser les obsèques. Ou alors nous réceptionnons le cercueil directement sur le lieu de cérémonie ou au cimetière si les obsèques se déroulent le jour même de l’arrivée.

Pour un départ ou une arrivée, nous prenons contact avec une entreprise de pompes funèbres locale afin qu’elle puisse prendre en charge les prestations nécessaires sur place. Vous pouvez nous indiquer l’entreprise de votre choix, ou nous demander d’interroger plusieurs entreprises pour comparer plusieurs devis.

Lorsque nous sommes chargés du transport par route, nous proposons systématiquement trois places dans le corbillard pour permettre aux proches qui le souhaitent d’accompagner le défunt.

Transport à l’étranger ou rapatriement en France

Si le décès survient en France et que vous nous demandez d’organiser le rapatriement du corps du défunt à l’étranger, ce dernier a lieu soit par avion, soit par route.

Le plus souvent, il est aérien et dans ce cas nous contactons les compagnies aériennes susceptibles d’accueillir le cercueil du défunt. Un devis nous est transmis très rapidement. Pour une même destination, le prix peut varier selon les compagnies aériennes. Nous constituons ensuite le dossier administratif et faisons les démarches auprès de la mairie, de la préfecture, du consulat et du commissariat.

Lors d’un transport à l’étranger, le corps du défunt est placé dans une enveloppe en zinc hermétique à l’intérieur du cercueil en bois : une fenêtre est généralement prévue dans le couvercle pour que les proches, à son arrivée au pays, puissent voir son visage.

Selon le pays de destination, les soins de conservation du corps sont obligatoires : nous vous informons de cela très rapidement. Selon la complexité du dossier administratif, le délai pour organiser le rapatriement aérien est plus ou moins long. La famille peut parfois prendre place dans le même vol que celui qui achemine le cercueil.

Un temps de recueillement est toujours aménagé avant la fermeture du cercueil et le départ vers l’aéroport. Nous pouvons également organiser une toilette rituelle et un temps de prière si vous nous le demandez.

Si le décès survient à l’étranger, nous vous aidons pour le rapatriement et organisons les obsèques à l’arrivée du corps sur le territoire français.

D’autres questions sur le transports du corps ?

Contactez-nous ou venez en parler dans nos maisons de pompes funèbres situés à Paris ou nos pompes funèbres de Lyon, nous vous accueillons sans rendez-vous dans un cadre chaleureux.