Organiser une cérémonie civile d’obsèques

Pourquoi organiser des obsèques civiles avec les pompes funèbres L’Autre Rive ?

Autrefois, en France, les obsèques suivaient pour la quasi totalité d’entres elles un cérémonial religieux majoritairement catholique.

Les mœurs, mentalités, habitudes, pratiques, croyances ayant très fortement évolué , cela ne correspond plus aux attentes et modes de vies de nombre de familles. Le secteur des Pompes Funèbres intervient dans ce contexte nouveau.

Pour beaucoup d’entreprises funéraires, changer d’habitudes et de réflexes pour organiser des obsèques n’est pas facile à envisager. S’adapter à l’évolution des réglementations est une chose, mais savoir répondre à de nouvelles demandes et devenir force de propositions en est une autre.

C’est pour cela qu’en 2001 a été créée les pompes funèbres L’Autre Rive.

Ecouter, Entendre, Comprendre, Expliquer, Proposer, Rassurer, Accompagner, Créer, Réaliser et surtout personnaliser sont autant de mots au cœur de notre savoir faire ; au centre de notre savoir être.

En la matière, l’Autre Rive est non seulement pionnière mais elle demeure leader.

Qu’est-ce qu’une cérémonie civile ?

Une cérémonie civile d’obsèques consiste en un temps dédié à l’adieu à un(e) défunt(e) en dehors d’un contexte religieux. Dans le monde dans lequel nous évoluons, il s’agit de s’arrêter et de prendre le temps de « bien » dire au revoir.

C’est l’occasion de la prise de conscience collective de la mort d’un être cher et du caractère irréversible de cette dernière. C’est l’opportunité de partager pour le perpétuer le souvenir de la personne disparue ; d’évoquer ou de découvrir les différentes « facettes » de sa personnalité.

C’est un temps d’union pour les participants autour de la personne à laquelle un hommage est rendu.

Pourquoi une cérémonie civile ?

Les époques ont beau changer et les modes de vie évoluer, il est une constante dans l’histoire de l’humanité qui consiste à ritualiser le « passage » de la vie à la mort, à officialiser le décès pour en prendre acte. Suivant les époques et les lieux, ces rites ont été très variables. Ils le sont toujours. En Occident et en France particulièrement, la forte diminution des pratiques traditionnelles nous oblige à imaginer de nouveaux rituels.

Ne plus avoir de croyances ou de pratiques religieuses n’altère en rien la nécessité impérieuse de rituels lors de ce moment unique qu’est la survenue d’un décès.

Si l’Etre Humain a tant besoin de ritualiser la mort, ce n’est pas tant pour la rendre acceptable que pour l’officialiser, faire face à sa réalité et prendre acte.

Nous avons besoin de singulariser la mort afin de pouvoir en prendre conscience et c’est bien ce que permet une célébration civile.

Une cérémonie pour qui ?

Mais pour les vivants, naturellement ! Tous les vivants.
Assister à une cérémonie civile d’obsèques est essentiel pour l’entourage tant familial, qu’amical ou professionnel d’un défunt. Plus le lien est proche et plus cela s’avère vital.

Car à contrario de l’abstraction et de l’éventuelle approximation de l’information « untel nous a quitté », la cérémonie permet de participer à un événement concret et matérialisé. Cela concerne donc les adultes comme les enfants, même très jeunes. Cela concerne les personnes « saines d’esprit » comme celles qui ne le sont pas ou plus (parents âgés à la mémoire défaillante par exemple). Loin de choquer, la célébration aide à la prise de conscience de chacun.

La cérémonie demeure aussi un important bastion social qui permet de signifier sa compassion et son soutien aux proches d’un défunt.

Où peut se dérouler une cérémonie civile ?

Les crématoriums proposent tous des salles généralement bien conçues.

Au cimetière, nous pouvons mettre à votre disposition un matériel de sonorisation et des bancs. Un lieu sans connotation cultuel, susceptible d’accueillir une assistance et le cercueil. Théâtre, péniche, salle de cinéma, salle municipale, etc …
Si peu de personnes sont attendues, des cérémonies peuvent être organisées dans le lieu de repos du corps (lieu de mise en bière). Les hôpitaux et funérariums privés proposent des salons de recueillements. Il est également possible d’organiser une cérémonie au domicile du défunt (appartement, maison, jardin).

Combien coûte une cérémonie civile ?

Le coût d’une cérémonie laïque est très variable en fonction du lieu. Toutes les prestations que nous fournissons (porteurs, corbillard…) sont au même prix que pour un passage par n’importe quel lieu de culte.

En revanche, le lieu peut être soit gratuit (hôpitaux, autres lieux mis gracieusement à disposition), soit inclus dans un forfait (chambre funéraire), ou en sus (salles de spectacle, péniche, …). Dans ce cas, nous faisons établir un devis précis des prestations.

Comment se prépare une cérémonie civile ?

Préparer une cérémonie civile nécessite en général deux rendez-vous entre la famille et l’interlocuteur de l’Autre Rive. De fait, c’est le conseiller funéraire qui reçoit la famille qui sera le maitre de cérémonie le jour des obsèques.

La première rencontre va, grâce à nos échanges, permettre d’imaginer dans ses grandes lignes le scénario de la célébration. Cet entretien va déclencher un certain nombre de réflexions et de recherches pour chacune des parties. (lieux, intervenants, visuels, textes, musiques, etc,..)

Le second rendez-vous va permettre d’affiner et préciser le déroulement de l’hommage. Il va en résulter un rétro planning minuté très précis.

Au delà des contingences matérielles, ce qui est essentiel à la bonne préparation de la cérémonie va être notre aptitude à vous permettre de la personnaliser. C’est là le cœur de notre savoir faire et le sens de notre vocation.
Grâce à la qualité de nos échanges et au portrait que vous brosserez du défunt ; grâce à vos demandes et à vos envies ; grâce à vos aux réponses à nos interrogations; nous serons en mesure de créer une cérémonie unique qui ait du sens. Il ne s’agit nullement d’être original à tout prix mais d’être juste et en harmonie avec la personne célébrée. Un hommage réussit sera fait d’un ensemble d’attentions, gestes, paroles qui auront du sens.

Chacun étant unique, la vocation de l’Autre Rive est de permettre à tous un hommage « sur mesure ». Cela nécessite de la part des familles comme de celle des équipes de l’Autre Rive de la disponibilité.
Bien que n’ayant pas de prix ce temps est au cœur de notre réussite.

Comment se déroule une cérémonie civile ?

La durée d’une cérémonie civile est fonction des souhaits des proches mais surtout des créneaux horaires du lieu retenu. En général, la mise à disposition varie de 30 minutes à 1 heure pour une durée moyenne de 45 minutes.

D’autres paramètres sont à prendre en compte tels les horaires des crématoriums, des cimetières ou le temps d’un trajet vers la province par exemple. Ces contraintes induisent donc une préparation précise en amont et un respect pointilleux des temps de paroles et de leur nombre. Il faut inviter l’assistance à arriver 10 à 15 minutes en avance afin que l’hommage puisse réellement commencer à l’heure et donc se dérouler avec sérénité.

Le maitre ou la maitresse de cérémonie (votre interlocuteur à l’Autre Rive ) est le « chef d’orchestre » de la cérémonie. Son rôle est de vous épauler et de faire en sorte que tout se déroule avec harmonie et sérénité.
Il ou elle est aussi un pilier sur lequel vous pouvez vous reposer, qui peut prendre le relais et palier à la défaillance d’un participant pour la lecture d’un témoignage par exemple. Il ou elle est avant toute chose à votre service et sa mission est de veiller au déroulement parfait de ce moment si particulier.

Généralement une musique dite d’entrée accueille l’assistance. Des témoignages et lectures se succèdent.Un geste dit d’hommage est proposé. Puis une musique marque la fin de la cérémonie. Le détail précis de l’hommage a été créé en amont par les proches avec l’aide et les conseils de l’équipe de l’Autre Rive. Il ne peut y avoir de déroulé ni de contenu type.

Chacune de nos cérémonies est différente puisque dédiée à une personne unique.

Comment savoir qu’une cérémonie civile est réussie ?

Il est très facile de savoir si une cérémonie a été réussie :

L’attitude de l’assistance, la sérénité des proches, la spiritualité ressentie, parfois la légèreté et la gaité sont autant d’indicateurs d’une cérémonie qui a atteint ses objectifs.

A aucun moment il n’est question de faire disparaître la peine et le chagrin.

  • Il s’agit, par ce temps partagé, ce rituel dédié, de faire du bien, d’apaiser, d’honorer, de pleurer, de sourire.
  • Il s’agit de dire « au revoir ».
  • Il s’agit de pouvoir continuer, s’autoriser à continuer.
  • Il s’agit de ne pas avoir à porter, en plus, le si lourd fardeau des regrets d’une cérémonie inadéquate.

Et lorsque « nos familles » nous disent merci, nous savons alors que notre travail a du sens.

Vous avez des questions ? Contactez nos conseillers funéraires dans nos agences de pompes funèbres à Paris et Lyon ou venez directement les rencontrer en agence.