cercueil en carton pompes funèbres autre rive

Un cercueil en carton pour une crémation

Respecter les dernières volontés d’un défunt fait partie des valeurs fortes des pompes funèbres L’Autre Rive. Parmi ces attentes peut figurer le choix du matériau du cercueil. Mais lorsque ce matériau est le carton, encore peu commercialisé en France, les choses se compliquent. Entrée dans les mœurs depuis plusieurs décennies en Europe du Nord, cette alternative aux cercueils en bois fait doucement son apparition en France. Une tendance à laquelle s’est adaptée L’Autre Rive, l’une des rares sociétés de pompes funèbres à proposer des cercueils en carton.

Respecter la dernière volonté de la personne défunte

Responsable de l’agence L’Autre Rive de Lyon Croix Rousse, Brigitte Lardy explique : « Début 2019, une famille m’a contactée à la suite d’un décès. La défunte avait exprimé son désir d’être incinérée dans un cercueil en carton bio. Son corps avait d’ores et déjà été transféré par une première société de pompes funèbres qui proposait uniquement des cercueils traditionnels en bois ». Après s’être tournée sans succès vers différentes agences, la famille de la défunte rencontre et choisit L’autre rive. Brigitte a accompagné la famille dans le choix du cercueil en carton, l’ensemble des démarches et la personnalisation de la cérémonie.

Préparer une cérémonie qui ressemble à la personnalité du défunt

Outre le matériau du cercueil, l’attente de la famille portait sur l’atmosphère qui devait se dégager de ce dernier moment, afin d’en faire une cérémonie qui ressemble à la défunte. Le choix du cercueil s’est fait en toute transparence sur le catalogue du fabricant, et a porté sur un cercueil plutôt bucolique, évoquant une nature en fleurs.

Brigitte a conseillé et accompagné la famille ainsi que les proches afin de préparer un hommage qui ressemble à la personnalité de la défunte. Préparée avec son soutien et ses conseils, la cérémonie a naturellement comporté un éloge funèbre personnalisé où de nombreuses personnes ont pris la parole. Les proches ont choisi des musiques faisant écho à la vie de la défunte. De petits lumignons ont illuminé le lieu du recueillement avec douceur. Déclinée des coquelicots décorant le cercueil en carton, une composition florale entourait le cercueil, formant une continuité naturelle. Les personnes présentes ont également pu écrire un dernier mot ou dessiner sur le cercueil. « Les proches ont eu le sentiment de s’être approprié la cérémonie. C’est une étape essentielle dans le travail de deuil » rappelle Brigitte.

« Choisir un cercueil en carton, c’est possible »

Tel était le titre de l’article paru le 10 février 2019 dans le journal de Lyon, le Progrès : il relate les difficultés qu’a rencontrées cette famille pour que la crémation se fasse dans un cercueil en carton. L’article rappelait notamment un point essentiel : les crématoriums sont aujourd’hui dans l’obligation d’accepter les cercueils en carton. Depuis cette parution qui a mis en avant L’autre rive, Brigitte observe une demande croissante de cercueils en carton sur la région Lyonnaise, et même au-delà.