Exemples de monuments funéraires

simples

Les monuments funéraires montrés ici sont des exemples parmi d’autres, afin de présenter dans les grandes lignes les formes et les matières proposées par l’Autre Rive. Nous sommes à votre écoute pour élaborer avec vous le projet que vous souhaitez, du plus classique au plus original.

marbrerie-monument-tombale
Monument funéraire, tombale simple, semelle granit bouchardé, granit bleu de Lanhélin

Le plus simple

Le « monument funéraire » est une simple tombale d’une seul tenant, de 100×200 cm, épaisse de 20 cm au pied, 25 cm au chevet, créant une légère pente pour le ruissellement des eaux de pluie. Le bloc de pierre peut être bien moins épais, par choix esthétique ou/et économique, il sera toujours légèrement en pente.  La tombale est posée directement sur la semelle. Pour ouvrir la sépulture, on descelle et soulève intégralement la tombale.

L’ensemble est en granit breton de Lanhélin, bleu gris, assez foncé. La tombale est entièrement polie, ce qui lui confère un aspect très brillant, et offre une grande imperméabilité. La semelle est composée de 4 parties, aux pans inclinés, débordant du monument de 20 cm tout autour. La surface est « bouchardée » c’est à dire martelée, pour devenir rugueux et être anti-dérapante. Seules les arrêtes et les bordures sont polies.

Le traitement de la surface du granit modifie sa couleur : le bouchardé est toujours plus clair que le poli. D’autres traitements intermédiaires existent (adouci, flammé, …). La surface polie est la plus résistante car très dure et imperméable. Elle se nettoie facilement avec une éponge et de l’eau.

La gravure sur la surface plane est bien lisible, mais les eaux de pluie et les saletés ont tendance à stagner dans le creux. La dorure ou la peinture s’efface donc plus rapidement sur une surface horizontale que sur une verticale.

marbrerie-monument-sousbassement
Monument funéraire, tombale sur soubassement, semelle, tout en granit du Tarn bouchardé

Avec soubassement

Pour avoir un monument funéraire un peu plus haut, on va ajouter un soubassement sous la tombale. Le soubassement est composé de 4 parpaings, qui forment une bordure de 100×200 cm, haute ici de 25 cm. La tombale plus petite (ici 80x180cm, hauteur 20 cm au pied, 25 au chevet) vient couvrir l’ensemble. Pour ouvrir la sépulture, on descelle et soulève uniquement la tombale.

Ici la semelle est assortie au monument. L’ensemble est en granit du Tarn clair, entièrement bouchardé. Le bouchardage (martelage) rend la surface rugueuse, plus poreuse que la finition polie ; les poussières et mousses y adhèrent plus volontiers. L’aspect est mat et bien plus clair qu’une surface polie. L’entretient est un peu plus délicat, à l’eau sous pression ou à la brosse et huile de coude !

Les noms des défunts sont gravés ici sur le champs de la tombale. Ils sont un peu moins visible que s’ils étaient gravés sur le dessus de la tombale, mais la peinture ou la dorure va mieux résister au temps. En effet, sur la surface verticale, les eaux de pluie ruissellent sans stagner, les poussières et les mousses se déposent beaucoup moins.

marbrerie monument funeraire rehausse
Monument funéraire, tombale sur filet de rehausse, semelle assortie, pierre d’Euville

Avec rehausse

Surélever le monument funéraire sans visuellement l’alourdir, c’est l’objectif du « filet de rehausse ». La tombale qui mesure ici 100×200 cm, pour une hauteur de 20 à 25 cm, repose sur 4 parpaings, situés en retrait de quelques centimètres sous la tombale. Pour ouvrir la sépulture, on descelle et soulève uniquement la tombale.

Ici la semelle est assortie au monument funéraire. L’ensemble est en pierre d’Euville (Lorraine), une pierre calcaire grain très fin, dont la couleur claire varie du beige rosé au beige, utilisée depuis des siècles pour la sculpture et la construction.  Plus poreuse que le granit, elle demande un entretien plus régulier.


 

Classiques

La stèle, partie verticale, permet d’inscrire les noms de manière plus visible. La dorure ou la couleur appliquée dans le creux des lettres gravées sera plus résistante.

marbrerie-monument blanc

Monument avec stèle et jardinière

Ici la tombale simple, épaisse, est apposée à une jardinière au pied, et est surmontée d’un stèle haute cintrée. L’ensemble est réalisé en pierre de Chauvigny-Bretigny, une pierre calcaire du Poitou, au grain fin, variant du blanc au beige.

La semelle en ciment neuve est claire, elle deviendra plus foncée avec le temps.

La gravure est bien visible, et la peinture va mieux résister au temps que sur une surface horizontale.

marbrerie-granit-stèle

Monuments avec stèle sans jardinière

Au premier plan monument funéraire en granit « Mas Blue » poli, stèle cintrée, tombale bombée,  soubassement avec prie-Dieu, semelle granit bouchardée. A l’arrière plan, stèle carrée, tombale plate, soubassement, en granit noir fin poli, semelle bouchardée.


 

Originaux

Nous cherchons avec vous des idées originales, riches de sens. Nous cherchons également le moyen de les réaliser. Formes, matériaux, motifs,… on peut aussi faire preuve de créativité dans ce domaine.

marbrerie-monument-bois-1

Monument en bois, stèle en pierre

Les enfants de Monsieur J. ont voulu que ce monument évoque au visiteur le gout de leur père pour la lecture. Ils n’imaginaient pas pour lui un mausolée immuable mais plutôt une tombe qui lui soit légère.

La tombale en bois, comme une terrasse, est une invitation à la sieste. Les planches de châtaignier, essence de bois naturellement imputrescible et issue de foret françaises, vont se patiner avec le temps. La couleur blonde va lentement prendre un ton gris clair, les nervures seront de plus en plus prononcées.

La stèle représente un livre ouvert. Elle est sculptée dans de la pierre d’Euville, choisie pour sa belle couleur un peu dorée, sa résistance, et la finesse de son grain.

Ce type de monument convient très bien au sépulture en pleine terre.

Encore plus simple, le cadre en bois délimite la concession, la surface est couverte de gros galets blancs, et un arbre a pris racine

 

 

marbrerie-monument blanc ceramique1

 

Monument contemporain blanc pur

Ce monument à la forme épurée est réalisé dans un matériau de synthèse utilisé en architecture, pour le parement extérieur et le revêtement des sols. Jusqu’à présent, les matériaux de synthèses n’étaient pas adaptés au domaine funéraire, car bien que très durs et étanches, ils ne supportaient pas les rayons UV, leur couleur jaunissait ou se voilait. Celui-ci est spécifiquement conçu pour l’extérieur, et sa résistance aux UV est éprouvée.

Matériau très dense, il est extrêmement dur donc solide. Il est très imperméable, ne se tache pas, les mousses ne s’accrochent pas à sa surface et il s’entretient très simplement, avec un chiffon humide. Il se décline en différentes couleurs et textures.

 

 

monument-funeraire-vegetalise
Monument funéraire végétalisé en zinc

Monument zinc végétalisé